Nous utilisons les cookies propres et des tiers pour offrir nos services et de recueillir des données statistiques. Continuer la navigation implique l'acceptation. Plus d'información Accepter

Logement et design d'intérieur accessible: réalité de quelques uns ou problème de tous?

29-09-2017
Selon moi, l'accessibilité est l'un des grands défis de l'architecture et, même s'il y a eu de grandes avancées dans ce domaine, il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Dans le post d'aujourd'hui, je parle de ce chemin et de ces petites limites qui ne nous concernent pas actuellement, mais qui nous concerneront à l'avenir et qui, sans aucun doute touchent beaucoup de personnes de notre entourage : enfants, parents, grands-parents...
Permettez-moi de commencer ce post par l'énigme du Sphinx d'Oedipe :

Quel être pourvu d'une seule voix marche sur quatre pattes au matin, sur deux à midi et sur trois le soir ?

Avez-vous des enfants en train d'apprendre à marcher ou connaissez-vous quelqu'un en situation de handicap ? En tant que papa d'une petite fille de deux ans, j'ai eu l'occasion d'observer la façon dont les choses les plus indispensables deviennent des difficultés et des dangers pour elle au moment de se déplacer ou d'atteindre des objets. Je ne me réfère pas seulement au monde extérieur. D'ailleurs, la maison peut se transformer en un véritable défi d'autonomie et d'indépendance pour une personne à mobilité réduite ou un enfant qui n'est pas conscient de ses propres limites. Parfois je pense à toute la frustration et à l'impuissance que les situations les plus simples pour nous peuvent supposer pour eux. Sans aucun doute, un bon design doit nous aider à apporter des solutions à cette situation.
 
Dans notre société on a confondu l'humain avec l'homme. Ceci nous a amené à penser que l'humain est un homme jeune ou d'âge moyen, en bonne santé et en possession de toutes ses facultés. C'est vers lui qu'on a orienté jusqu'à très récemment le design et les nouveautés en architecture. D'ailleurs, quand on conçoit une nouvelle construction, il est rare de penser aux question d'accessibilité ou de sécurité au delà de celles exigées par les lois locales, à moins que la construction soit commandée par quelqu'un qui souffre d'un type de limitation physique. Ainsi, à mesure que le temps passe et que nous vieillissons ou que nos aînés viennent vivre avec nous, les problèmes apparaissent .

La réalité est que l'humain peut être un homme jeune ou d'âge moyen, une femme, une personne âgée, un enfant ou un bébé, une femme enceinte, une personne en surpoids, une personne avec un handicap physique ou psychique, une personne malade, etc. Quelles que soient ces situations individuelles, pourquoi avons-nous toujours orienté l'architecture vers une partie seulement des humains ? Pourquoi avons-nous même conçu les villes en pensant aux machines plus qu'aux êtres qui les utilisent ?

Cependant, il faut admettre que les choses sont en train de changer : la prise de conscience, le respect, l'accessibilité. Le prix récemment reçu par PMMT le prouve. Vous pourrez en savoir un peu plus en suivant ce lien.

L'architecture pose le décor pour la vie humaine et, donc, elle doit faciliter cette vie en y incluant les personnes de tous âges et conditions. Le design d'intérieur, en recherchant des solutions pour les situations les plus intimes et quotidiennes de la vie de tous les jours doit, à plus forte raison, donner des réponses à ces possibles défis. Ceci implique que le travail du designer aille plus loin que les directives d'accessibilité des règlements correspondants (à ce propos, la réglementation catalane est de grande qualité. Vous pouvez la consulter au niveau général ici , au niveau spécifiquement architectural ici et au niveau espagnol ici. De plus, des subventions sont proposées chaque année pour l'aménagement des immeubles de Barcelone et sa banlieue. Vous pouvez les consulter ici et ici).  Il est nécessaire d'avoir une empathie très développée, une sensibilité et une connaissance spécifiques des besoins de chaque personne quand nous dessinons un intérieur. Ainsi, quand nous concevons un espace pour un client, nous devrions être capables de voir plus loin que sa situation sur le moment même. Il est indispensable que les clients aussi bien que les architectes se projettent dans le futur et pensent aux étapes qu'il reste à vivre et à partager avec nos proches. Proposer des options au moment de la conception d'un intérieur est facile, le faire de cette manière est beaucoup plus complexe.
Et vous, vous êtes-vous déjà demandé quels besoins futurs devrait satisfaire votre logement ?

Comme toujours, je vous encourage à répondre et donner votre avis sur  Facebook!

Autres nouvelles de l'architecture